Baromètre 2019 de l’Entrepreneuriat Social : passer de la marge à la norme ?

Merci à Convergences de nous avoir  invités au lancement du  Baromètre 2019 de l’Entrepreneuriat Social au nouveau siège de la Région Ile de France à Saint Ouen.

Matinée riche d’enseignements, de témoignages et de pistes de réflexion pour faire passer l’entrepreneuriat social de la marge à la norme.

Quelques enseignements d’abord issus du sondage réalisé auprès du grand public et d’entrepreneurs sociaux :

  • ESS et Entrepreneuriat Social sont de plus en plus connus du grand public qui leur font davantage confiance pour résoudre les problèmes sociaux et environnementaux. Le changement climatique arrive largement en tête des problématiques que devraient résoudre les entrepreneurs sociaux
  • A côté du manque de moyens financiers,  les principaux freins au développement des entreprises sociales sont la difficulté à conclure  des partenariats avec les entreprises et à recruter des personnes qualifiées. Les entrepreneurs sociaux cherchent principalement à co-construire des produits/services avec des partenaires privés ou publics

Puis 2 témoignages d’entrepreneurs sociaux confirmés Lauréats French Impact  : tout d’abord la magnifique histoire  de Envie Autonomie (recyclage de matériel médical par des employés en insertion) contée par Philippe Robin pour qui le changement d’échelle passe par une franchise sociale (et un changement de réglementation poussé par de nouvelles pratiques génératrices d’économies), et l’aventure de Enercoop (fournisseur d’électricité verte) avec un développement qui passe par l’attraction de plus en plus forte des collectivités locales et des entreprises ainsi que la création d’un réseau de coopératives locales.

Intéressante table ronde pour finir cette matinée où deux freins principaux aux interactions avec les entreprises sociales ont été identifiés :

  • La différence de temporalité entre les entreprises sociales et ses partenaires potentiels (grands groupes ou pouvoirs publics)
  • La peur que l’entreprise sociale ne puisse fournir de grosses quantités dans les délais impartis

Belles notes positives pour conclure avec l’annonce de la création de 2 nouveaux fonds d’amorçage pour les entreprises sociales à côté de Novess et le lancement d’une nouvelle plateforme au service des entrepreneurs sociaux souhaitant se positionner pour les JO  Impact 2024.

 

 

Laissez un commentaire