«

»

Déc 28

Sélection GSVC 2018 : bonne nouvelle en cette fin d’année pour l’entrepreneuriat social !

Article rédigé par Arthur (Responsable programme GSVC & Séléction des Antropiens ESSEC Business School)

 

 

 

 

 

 

 

2018 s’annonce comme une belle année pour la Global Social Venture Competition (GSVC), le concours international dédié à la nouvelle génération d’entrepreneurs sociaux !

Cette année, Antropia ESSEC a sélectionné 17 projets parmi plus de 190 projets en Afrique et en Europe pour participer aux demi-finales internationales. Elles auront lieu à Rabat, sur le campus de l’ESSEC le 22 février puis à Paris le 15 Mars 2018.

Sélectionnés parmi plus de 190 candidatures provenant de près de 25 pays, ces 17 startups sociales se sont distingués par leur approche innovante et leur potentiel de développement à grande échelle. Ils bénéficieront d’un accompagnement sur mesure pour accélérer leur développement et préparer au mieux la phase finale de la compétition pour tenter de remporter un prix parmi les 100.000$ lors de la grande finale à Milan en avril 2018.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9 PROJETS EUROPÉENS

  • HAI FC (UK) développe une solution unique pour générer de l’hydrogène sous forme solide à la demande et hors réseau. Cette source d’hydrogène respectueuse de l’environnement, associée à une pile à combustible, est capable de générer de l’électricité propre et de l’eau potable.
  • HeartStrings (Suède) est une technologie précise, non invasive et peu coûteuse pour le dépistage et le diagnostic précoce des maladies cardiaques. Cette solution permet de découvrir en amont des symptômes évidents dans le cadre de maladies cardiaques.
  • Meet My Mama (France) détecte, valorise et libère les talents culinaires de femmes au foyer issues desmigrations pour leur donner le pouvoir de s’affirmer grâce à leurs savoir-faire en leur fournissant tous les outils et moyens indispensables à l’éclosion durable de leur savoir-faire.
  • Petits Ruisseaux (France) propose un service de microdon aux bénéfices des associations. A travers l’arrondi sur des paiements mensuels de consommation culturel (Netflix, Spotify, Deezer) et des loisirs (salle de sports, piscine…).
  • Recnorec (France) transforme les déchets non dangereux, jusque-là orphelins de tout système de recyclage en un matériau multifonctionnel pour des applications extérieures ou industrielles telles que des briques, des terrasses, sols et mobiliers extérieurs.
  • Solinum (France) accompagne et développe des outils adaptés pour lutter contre l’exclusion numérique des personnes les plus fragiles. Leur vision ? Réduire la grande précarité en utilisant les nouvelles possibilités offertes par le digital.
  • Umboko (UK) accompagne les mères célibataires en Afrique du Sud vers l’autonomisation financière et l’indépendance en leur proposant des micro-crédit. L’objectif ? Permettre à ces femmes d’élever leurs enfants dans un environnement stable.
  • Wide Pipe Project (France) travaille sur une solution technologique de dépollution fiable et durable, basée sur des produits non toxiques et biodégradables pour permettre à tous les automobilistes d’utiliser leurs véhicules librement sans polluer.

HUIT PROJETS AFRICAINS

  • Eco-Tri (Sénégal) propose une gestion écoresponsable des déchets au niveau des campus universitaires et des espaces scolaires publics au Sénégal afin de sensibiliser les étudiants à cette problématique et proposer une solution de récupération et de valorisation des déchets recyclables.
  • Ecoles au Sénégal (Sénégal) conçoit une plateforme web et mobile pour aider tous les étudiants et candidats libres à avoir accès à des cours réguliers de vidéos scolaires dispensés par les meilleurs enseignants des lycées et collèges.
  • Goldstar Kenya (Kenya) est née du succès du Gold Star Network qui propose une série de programme sur la prévention du VIH et la promotion d’un réseau d’acteurs publics et privés d’accès à des soins complets et de qualité.
  • Grainothèque (Côte d’Ivoire) œuvre au renforcement de la productivité de l’agriculture paysanne et à son adaptation au changement climatique à travers des outils innovants de préservation de la diversité génétique des semences, gestion des déchets agricole et de lutte contre les ravageurs.
  • Musana Carts (Ouganda) travaille avec les « street-foods vendors » pour améliorer leur affaire et sécuriser leurs avenir en développant les ventes d’une part et en rendant la vente de rue, propre, sûre et professionnelle d’autre part.  
  • Scoring Card (Burkina Faso) est une plateforme numérique combinée à un système de paiement électronique permettant à 340 millions de femmes en Afrique et Asie d’avoir accès à une carte de crédit gratuite et d’emprunter de l’argent auprès d’une banque pour assurer leur indépendance financière.
  • TechKids Africa (Kenya) accompagne et forme des jeunes de moins de 16 ans aux opportunités offertes par la technologie pour éveiller leur curiosité et créativité : codage et développement de logiciel, robotique, conception graphique.
  • Weebi (Sénégal) commercialise une solution simple, solide et accessible pour accompagner les commerçants vers la professionnalisation de leur métier grâce à une tablette de 10 pouces qui permet d’éditer, suivre et sauvegarder la comptabilité de leur commerce.

 

 

Pour découvrir les détails du programme, c’est ICI 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *